Le voyage de l'hiver

Publié le par Bouquetdebamboo

41d93c6ehRL

Présentation de l'éditeur
  Il n'y a pas d'échec amoureux.

***

Je suis déçue. Déçue de ne pas avoir trouver ce livre aussi génial que je l'aurais voulu alors qu'il m'a été offert par quelqu'un qui compte beaucoup pour moi. Je l'avais déjà mentionné ici et cet ouvrage le confirme, je suis fan d'Amélie Nothomb lorsqu'elle se raconte mais beaucoup moins lorsqu'elle romance. Son nouveau livre, dont j'ai écouté  toutes les critiques radio et télé avec grand intérêt ne m'a pas plu.
Certes on y retrouve l'originalité, la verve et le talent d'écriture de Nothomb mais je n'ai pas accroché plus que ça à cette histoire d'amour contrarié qui finira par le suicide (façon 11 septembre) du personnage principal. Dès le départ, on sait comment tout cela va se finir puisque le livre débute par l'aveu du protagoniste (Il va détourner un avion). J’ai trouvé le récit trop léger, j'aurais aimé en savoir plus, sur Aliénor et ses talents d’écrivain, sur Astrolabe et son inébranlable dévouement.
On retrouve plusieurs des thèmes récurrents de l'auteur; la laideur, l'amour, les prénoms atypiques, les références historiques littéraires. Comme souvent, elle pousse ses personnages (et ses lecteurs) au limite du malsain et ce n'est vraiment pas ce que je préfère.
Pour vous dire, je n'arrive pas à imprimer dans mon cerveau le titre de cet ouvrage, emprunté à Schubert.  Le vent d'hiver, le livre de l'hiver... ce n'est jamais le bon titre qui me vient à l'ésprit. Je crois que je fais un blocage !
Et puis cette phrase "Il n'y a pas d'échec amoureux" ne cesse de me hanter, j'ai entendu dans je ne sais plus quel émission Amélie en expliquer le sens mais force est de constater après la lecture du livre que je ne suis pas d'accord avec elle. Si, il y a un bien échec dans cette histoire d'amour. Enfin, c'est comme ça que je le vois.
Décidement Amélie a le don de me faire chauffer le cerveau et c'est peut-être bien là le principal intérêt de cet oeuvre.
Déçue par cette nouvelle parution je continuerais à compter Nothomb parmi mes auteurs favoris tout de même.

Publié dans Au fil des pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article