Revue BD du jour

Publié le par Bouquetdebamboo

Je ne sais pas ce qui m'a pris, la dernière fois que je suis allée à la bibliothèque, je suis ressortie de là avec 5 BD sous le bras !
Il faut dire, j'adore les BD mais c'est souvent très cher pour le temps que cela prend à lire. Alors je préfère en découvrir en prêt et acheter celles que je veux vraiment d'occaz.

Bref, voici les albums que j'ai pu découvrir, complètement par hasard, mon choix s'étant principalement basé sur les couvertures sans lire aucun des synopsis à l'avance.

Un enterrement de vie de jeune fille de Hervé Bourhis et Isabelle Merlet

41dm7_KdKIL

Présentation de l'éditeur :

Trois amies. Un enlèvement. Une autoroute. Un mariage. Rondo Veneziano. Une toile cirée. Des rires. Un pont. Des larmes. La culpabilité. L'amour. Des mobylettes. Une bouteille de vin. Une fête de village. Un hôpital. Des cendres. Des strip-teaseurs. La mort.

Mon avis : Le moins que l'on puisse dire de cet album c'est qu'il est vraiment surprenant. On est loin de se douter ce qu'il va se passer au départ. C'en est même assez déroutant mais. Partant d’une idée somme toute très banale (trois copines qui passent un week-end entre elles), Hervé Bourhis s’amuse à détourner son scénario, à bouleverser sa trame en introduisant de nouveaux éléments plutôt originaux.
Je n'ai pas été très sensible aux dessins, qui ne sont pas particulièrement beaux mais qui collent toutefois assez bien à l'ambiance acide de cet album.
Vous pensiez trouver une histoire de filles, un peu à l'eau de rose, détrompez vous, c'est tout le contraire ! On tourne la dernière page avec un drôle de sentiment et la gorge serrée.

51y46u24Q6L 51y_PWpHCQL

Central Park de Durieux et Cornette

CentralPark_05042005

Présentation de l'éditeur :

En vacances à New York, Yasmina Polaire et Johan Crevette sont ravis de visiter la grosse pomme, et leur programme est bien chargé. Pour prendre la mesure de la ville, ils décident de se rendre à Central Park, le poumon vert de Manhattan.C'est bien connu, à NY, on fait des rencontres inattendues. Ainsi, à peine sont-ils entrés dans le parc qu'un clochard, Snake, les accoste. Voire des rencontres très étranges. Comme celle faite, pendant la visite du zoo, avec Norman, l'ours polaire, qui leur adresse la parole... Et c'est alors que Yasmina disparaît ! Johan n'a de cesse de la retrouver, fouillant le vaste parc, sa détresse grandissant d'heures en heures. Et soudain de mystérieux murs s'érigent devant lui, l'empêchant à présent d'atteindre toute sortie, alors que d'autres y ont accès...

Mon avis : euh....si quelqu'un a compris quelque chose à cette BD qu'il m'explique...J'ai bien compris que tout cela n'était que métaphore mais c'est un peu tordu pour moi. Heureusement le graphisme est très agréable mais quand même, c'est tordu !

CentralPark_05042006

Exit Wounds de Rutu Modan et Rosie Pinhas-Delpuech

exit

Présentation de l'éditeur :

Israël sur fond d'attentats kamikazes. Drôle d'endroit pour une rencontre.
Drôle de rencontre entre Koby, le modeste chauffeur de taxi et Numi, jeune fille de la bonne société de Tel Aviv. Drôle de fille que cette Numi que tous à la caserne, où elle fait son service militaire, surnomment la girafe et qui surgit dans la vie de Koby pour lui apprendre que son père a sans doute été la victime non identifiée d'un attentat.
À travers la quête incertaine mais opiniâtre dans laquelle se lancent, chacun à sa façon, les deux jeunes gens, c'est toute la nouvelle société israélienne, iconoclaste, abandonnée désormais par ses pères fondateurs qui est passée en revue.
Une quête effrénée contre la disparition inadmissible, infâme, contre la fatalité.
En creux, la double figure d'un père déchu et d'un amant pardonné de tout à la fois tutélaire et évanescente, adorée et haïe, irresponsable et bienveillante parle de l'identité d'Israël aujourd'hui.
Ce récit de Rutu Modan, comme le portrait intime d'un pays fragile, tiraillé entre deux réalités qui s'affrontent, que tout oppose et qui pourtant, au-delà de ses clivages internes fait toujours le choix en dernier lieu, de l'espoir. Où pour chacun, malgré tout, la vie n'est que ce saut dans le vide ou dans les bras qu'on choisit pour amortir sa chute.

Mon avis : une bonne BD au rythme un peu lent mais pendant laquelle on ne s'ennuit pas. Le protagoniste croit chercher son père apparement disparu dans un attentat,  il découvrira bien d'autres choses, sur lui, sur sa vie, sa famille. La présentation de l'éditeur la décrit très bien, je ne vois pas quoi rajouter.

EW_1 EW_3

Trompe la mort d'Alexandre Clérisse

mort

Présentation de l'éditeur

Marcel a fait la guerre. La " drôle " de guerre. Il y pense souvent, surtout quand sa petite-fille est avec lui. Il lui raconte toujours qu'il a perdu son clairon, et comment il l'a enterré avant d'être fait prisonnier. Sur un coup de tête, il décide d'aller, sans prévenir sa petite-fille, à la recherche de l'instrument perdu dans des circonstances connues de lui seul. Une histoire peut-être pas aussi héroïque que le voudrait l'histoire officielle.

Mon avis : Mon coup de cœur de cette sélection. Un vrai petit bijou de tendresse. J'ai beaucoup aimé les dessins, particulièrement la bouille de Marcel, ce gentil papy qui cherche absolument son clairon. Une jolie façon de parler de la guerre mais aussi de la vieillesse, des relations grands-parents/petits-enfants. Les personnages sont attachants et les dialogues intelligent.

mort1 mort2


Le cadavre et le sofa
de Tony Sandoval

cadavre01

Présentation de l'éditeur

Christian a disparu, et plus personne dans la ville ne sort pour jouer, excepté Polo qui préfère explorer les vastes prairies du coin. Il y rencontre Sophie, avec qui il va se retrouver plongé dans le mystère de la mort de Christian quand ils découvriront son corps sans vie au beau milieu de nulle part. Ils vont passer l'été a observer les états de décomposition du cadavre de Christian sur un vieux sofa qui d'une certaine façon, semble lié à Christian. A cette histoire, des gens étranges de la ville et éventuellement des loups garous seront ajoutés, offrant un épilogue plutôt étonnant.

Mon avis : Là aussi une sacrée surprise !
Le dessin proche de l’illustration est magnifique, la narration subtile, avec une maîtrise littéraire assez impressionnante. Une histoire étonnante, mêlant un style intimiste et des passages fantastiques saupoudrés de références à l’horreur. Déroutant et superbe.

cadavre02 cadavre03

Publié dans Au fil des pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article