Skins

Publié le par Bouquetdebamboo

skins

Skins raconte l'histoire d' un groupe de jeunes adolescents britanniques qui vivent à Bristol et font leurs premières expériences du monde adulte, en se déchirant autour de sujets comme la religion, la sexualité, la drogue, les déséquilibres alimentaires...

Un drôle de mélange entre mélancolie et humour trash.
Trash c'est le mot qui définit le mieux Skins. Il n'y a pas un seul épisode où l'on ne voit pas ces ados âgés de 14 à 18 ans prendre une cuite, se shooter aux médocs, ou rentrer à l'aube après une nuit de débauche. Chacune de leurs phrases n'est qu'une suite de mots vulgaire (mais drôle) et entant que parent, ces jeunes représentent à peu près tout ce que je ne veux surtout pas que mon fils devienne !
Mais entant que spectatrice, je l'avoue, c'est génial! Du politiquement incorrect et l'anti niaiserie à gogo. On est biiiien loin des séries habituelles pour ados du genre Beverly Hills ou de Dawson.
Parce que ces ados là gèrent de vrais problèmes (familiaux, sociaux...), plus ou moins bien d'ailleurs, avalent toutes les drogues à leur disposition et lisent pour certains Sartre aux toilettes.
La série fournit également une peinture désabusée du monde adulte : les personnages censés incarner l'autorité (parents ou prof) étant eux-mêmes décrits comme névrosés, englués dans leurs propres problèmes sexuels ou psychologiques et incapables de fournir un repère crédible aux adolescents.
La série est vraiment aussi drôle que dramatique. La critique qu'elle offre est aussi variée que les sujets qu'elle traite. Chacun en prend pour son grade, aussi bien les ados que les adultes.

skins3

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Skins n'est pas à traduire littéralement par "peaux". En anglais argotique, "skins" signifie papier à rouler, mettant en outre l'accent sur l'utilisation illégale que les personnages de la série en font.

Chaque saison est composée de 10 épisodes de 45 min. Chaque premier épisodes présentent la totalité des protagonistes, puis les épisodes suivants sont centrés sur un des personnages tout en suivant le fil de l'histoire de groupe.
Ainsi chaque épisode porte le prénom de l'un des ados.

Mon personnage préféré est Cassie (Casse). Dans les 2 premières saison, les épisodes dédiés à ce personnage sont complètement différent des autres (à mon sens) et ce sont ces 2 épisodes que j'ai le plus aimé. Peut-être parce que Cassie est un personnage vraiment à part. Les épisodes qui lui sont consacré sont de vrai court métrage à eux seul, empreints d'une ambiance très particulière.  Cassie est la seule à sortir réellement du groupe, à explorer d'autres univers. Elle est tout aussi trash que les autres mais je l'ai trouvé dès le départ plus touchante. De part son histoire, mais surtout grâce à sa façon d'être. Très souvent dans un autre monde, elle commence et termine toutes ses phrases par des "waouh" en écarquillant les yeux. Elle aussi belle qu'elle peut parfois sembler laide. Ses tenues sont un mélange d'excentrique romantisme. Malgré ses problèmes et ses période de descente en enfer elle reste celle qui conseille les autres, qui leur dit la vérité en face et qui souvent doit faire face aux situations les plus extrêmes. Un personnage que j'ai trouvé très, très charismatique sans être pourtant tout le temps au premier plan.

sigpic23828_8

2798854099_6e8fffcf8d

35076892

2009613409_4

Je vous met ici un petit montage vidéo qui présente très bien le personnage de Cassie : http://www.youtube.com/watch?v=odA8B69ihek

Sid aussi je l'ai trouvé très touchant. Parce que dans son attitude de looser il était évident que se cachait un grand sensible. Quel plaisir de le voir enfin s'affirmer !

2755224774_2770e21c95_o

Jal et Chris m'ont également beaucoup touché. Jal, parce que c'est elle la plus adulte de tous, la plus posée, celle qui a la tête sur les épaules, qui pense à son avenir. Chris, parce que c'est certainement le personnage le plus drôle de cette série. Avec sa petite tête de benêt, son grand cœur et ses "fuck" à tout va il a certainement la palme des meilleurs expression de la série.

872ED6E1_0841_4D54_87D7_419A951C0C12_extra

Tony était certainement le personnage que je détestait le plus dans la première saison (c'était le but...) alors que le revirement de situation qu'il subit ensuite en fait un personnage beaucoup plus humain. Quant à Michelle, Anwar et Maxxie comment ne pas les aimer eux aussi ?

skins_s1_z2_18

La saison 1 n'avait pour moi, rien de bien extraordinaire, j'ai bien aimé mais bon, ce n'était pas le coup de foudre non plus, alors que la saison 2 m'a vraiment marquée.
La fin de la saison 2 est magistrale, il n'y a pas d'autre mots. Je n'ai pas pu retenir les larmes. La musique a été particulièrement bien choisi pour cet épisode. C'est d'ailleurs une constante de Skins, la musique est géniale. Parfois totalement en phase avec l'image, d'autre fois tellement décalé que ça en devient une évidence.
La saison 3 quant elle offre un nouveau casting. On y retrouve quelques personnages qui étaient au second plan lors des saison précédentes. Les prof, mais surtout Effy, la soeur de Tony et Pandorra sa "copine" un peu niaise.
J'étais très déçue au départ de ne pas continuer à suivre les aventures de Michelle, Cassie, Jal, Tony et les autres, mais finalement la bande d'Effy n'a rien à leur envier. C'est même à se demander s'ils ne sont pas encore plus trash que leurs ainés ;) Et puis, il y a des petits clins d'oeil aux "anciens" dans plusieurs épisodes.
La saison 4 est en tournage, elle sera diffusé en Angleterre début 2010.

01882004_photo_le_cast_de_skins_saison_3

Bref, une très bonne série, que je ne ferais regarder à mon fils pour rien au monde (ni à aucun ado ou pré ado d'ailleurs) mais qui vraiment vaut le coup d'oeil.

Petit conseil : ne regardez suuuurtout pas Skins en VF (comme touts les séries, vous me direz), les doublages et les traductions sont à chier (je parle de skins, j'ai le droit d'être vulgaire). C'est en VO que cette série prend tout son sens. Je pense d'ailleurs que c'est l'une des raisons qui m'a fait préféré la saison 2 à la saison 1 que j'avais vu en français.

A noter : Anwar Kharral (interprété par Dev Patel) n'est autre que l'interprète principal du film aux 8 oscars SLUMDOG MILLIONAIRE

 

Publié dans Sur le Petit écran

Commenter cet article