Tokyo Express

Publié le par Bouquetdebamboo

517CK3PKY0L

Quatrième de couverture
Un double suicide d'amoureux et une sordide affaire de corruption. Un meurtrier très méticuleux et une enquête bien embrouillée qui pourrait ressembler à première vue à une visite touristique dans tout le Japon. Dans les bars de Tokyo, l'inspecteur Mihara découvre des pots de vin et la vérité au fond d'un verre. Dans les trains, de Kamakura à Hokkaido, il a de curieux pressentiments devant un paysage de chiffres et apprend aussi la poésie japonaise dans un annuaire des chemins de fer.

Ce livre est un livre nomade. Il m'a été prêté par Marie et je l'ai à mon tour envoyé à Alex.
Derrière cette couverture peu avenante il faut le dire, mais qui représente assez bien l'image que je me fais du commissaire Torigai se cache le plus connu des polar japonais, publié en 1957 et l'un des best-sellers les plus célèbres de son auteur Seicho Matsumoto.
Il a même été sélectionné pour le programme de traduction d'oeuvres représentatives de l'Unesco.
Bref, ce n'est pas n'importe quel livre ;)

Et en effet, après l'avoir lu on ne peut que souligner la maitrise parfaite de l'intrige.
L'enquête est méticuleusement articulée et le narrateur nous emporte avec lui dans ces reflexions. On est parfois aussi perdu que lui, tout comme surexcité comme il 'est à l'approche du dénouement.
Un peu comme dans un épisode de Colombo, on sait qui est le coupable dès le départ mais il faudra lire tout le livre pour en avoir la preuve et l'explication.
Toute l'histoire s'articule autour des moyens de transports (en particulier les trains) et leurs horaires. Un vrai casse tête chinois pour l'inspecteur comme pour le lecteur. Le tout dans cette douce atmosphère propre aux romans nipons.

Merci Marie pour cette heureuse lecture.

Publié dans Au fil des pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article