Cul de sac de Douglas Kennedy

Publié le par Bouquetdebamboo

51BDJS2RTEL. SS500 Quatrième de couverture
Je n'avais rien contre l'Australie avant d'écraser un kangourou par une nuit sans lune et de rencontrer Angie sur une plage ensoleillée. Douce, chaude, Angie. Un vrai rêve pour le voyageur fatigué. C'est quand j'ai su que je l'avais épousée que les choses se sont gâtées, vraiment gâtées jusqu'au cauchemar.

 

Cul de sac est un roman sur lequel je suis tombé complètement par hasard chez Emmaüs. Lorsque j'ai vu la couverture et le nom de l'auteur allez savoir pourquoi j'ai été tout de suite attiré. Pourtant je n'avais jamais rien lu de lui. Ce fût donc une totale découverte.

Le roman commence doucement et peu sembler un peu long puis au fil des pages on est totalement happé par l'histoire, quitte à y laisser quelques heures de précieux sommeil pour savoir la fin !

Je l'ai dévoré. C'est un triller haletant mené de bout en bout avec noirceur et ironie. Un récit oppressant tant on ne peut que s'imaginer le cauchemard vécu par le personnage principal.

Tout est très bien décrit, si bien que l'on s'y croirait, que l'on sentirait presque la peur, la violence et la crasse s'insinuer en nous. Le langage utilisé par l'auteur est cru et très imaginé ce qui rend le récit plus que réaliste.
L'histoire m'a un peu fait pensé au film "La plage" pour le côté enfermement si ce n'est qu'ici le héro n'a absolument pas choisi de se trouver là et qu'il est loin d'être sur une plage idyllique.

Un voyage dans l'Outback australien qui ne peut laisser de marbre !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Au fil des pages

Commenter cet article

Luna 31/05/2011 10:58



Cul-de-sac (piège nuptial) est vraiment une histoire très bizarre, étonnante et détonante ! Au fond, elle est très touchante.
En ouvrant ce livre, je ne m'attendais pas du tout à lire quelque chose comme ça : ça ne part pas dans tout les sens, l'écriture est maitrisé, mais on ne sait pas du tout à quoi s'attendre.
L'histoire est vraiment inimaginable, mais la conviction de l'auteur nous donne envie d'y croire : c'est terrifiant d'imaginer que ça puisse réellement exister...

D'ailleurs si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre sur mon blog...
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



marie 17/09/2010 21:43



trop drole... claire me l'a prêté et je ne l'aie pas encore lu :) faut que je m'y mette... je confirme, moi la couverture n'est pas la même!



Bouquetdebamboo 18/09/2010 15:07



c'est marrant ça :) Il ne te reste plus qu'à le lire pour qu'on en parle :) Bisous



flo 17/09/2010 16:00



Voici le livre qui m'a réconcillié avec Douglas Kennedy (on était un peu fachés après la femme du Vème)



Bouquetdebamboo 18/09/2010 15:08



Je ne connaiss pas cet auteur, juste entendu son nom ci et là et du coup je pense tenter d'autres de ces romans :)


Bon week end



Aurélie 17/09/2010 13:00



Je ne m'attendais pas à cela quand je l'ai acheté mais j'ai adoré!!! Un excellent bouquin, qui me fait encore froid dans le dos quand j'y repense!



Bouquetdebamboo 18/09/2010 15:08



Oui, une sacrée histoire qui fait un peu flipper quand même :)



Jena 17/09/2010 11:07



Il me semble avoir eu un coup de coeur pour la couverture il y  a un bail mais je ne l'ai jamais lu pour cause d'oubli du titre! Hé hé, tu l'as retrouvé :)



Bouquetdebamboo 18/09/2010 15:08



Tu veux que je te le prête ?